Une histoire d’hommes et de femmes

C’est quoi une coop agricole ?

Histoire de la coopération

Au lieu de réprimer les passions, modelons sur elles l’organisme social.

  • Avant les coopératives

    C’est dans le milieu rural qu’apparaissent en France les premières activités Coopératives. Les célèbres fruitières du Jura (XVIIIème siècle) sont de véritables coopératives de collecte et de transformation de produits laitiers. On connaît moins l’histoire d’une communauté pour la production et la vente des fourches de bois de micocoulier, créée en 1661 à Sauve (actuel département du Gard) et qui prospéra jusqu’à la loi Le Chapelier (14/06/1791, loi interdisant « les coalitions ouvrières »).

  • Naissance des coopératives

    Inspirées des « utopistes » : St Simon, Proudhon, Owen…, elles apparaissent en France et en Europe dès la fin du XIXème siècle sous formes d’entreprises coopératives, mutualistes et associatives.

  • 1844

    Les équitables pionniers de Rochdale (28 tisserands)

  • 1884

    Création des 1ers syndicats agricoles

  • 1890

    1ère coopérative laitière à CHAILLE (Charentes Maritimes)

  • 1901

    Création de la cave coopérative de MARAUSSAN (Hérault). Cette coopérative a été créé pour regrouper l’offre de dizaines de vignerons et coordonner une action commerciale. Elle disposait d’un dépôt et d’une cotation spéciale sur la place de Bercy (photo). La cave coopérative de vinification a été construite en 1905 avec un accès au réseau ferré. Le chantier fut marqué par la visite et le discours de Jean Jaurès.

  • Au fil de l'histoire,

    Les agriculteurs ont choisi le modèle coopératif pour répondre aux crises agricoles qu’ont pu connaître les différentes productions. Depuis, les coopératives sont indissociables de l’évolution du monde agricole.

  • EXEMPLE : COOPÉRATION VINICOLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

    Début de XXème siècle : les vignerons se regroupent et créent de nombreuses caves coopératives pour faire face à la crise du marché du vin : 1901 « vignerons libres » de Maraussan (34) ; 1903 « les petits vignerons » de Puisserguier (34) et de Bompas (66) ; 1909 les vignerons audois de Lézignan et de Tuchan, puis les vignerons gardois d’Aigues Mortes (30), Beaucaireou, le Cailar …

  • 1912

    la Confédération des Vignerons du Midi est à l’origine de la création de la Fédération des Associations viticoles de France. Ces organismes ont défendu une viticulture naturelle et d’origine et ont agi pour mettre en place un service des Fraudes et de régulation du marché

  • 1924 À 1932

    Constitution des Fédérations départementales des Pyrénées orientales, du Gard, de l’Aude et de l’Hérault puis de la Confédération Nationale des Coopératives Vinicoles de France. Ces syndicats défendent les intérêts de la filière par les coopératives. Ils obtiennent des pouvoirs publics une aide à la création des coopératives. Ils font du lobbying pour obtenir une régulation du marché du vin et la création de règles d’origine et de qualité.

  • 1962

    Les 550 coopératives viticoles en Languedoc – Roussillon gèrent plus de 70% de la production de vins, assurent le stockage et la bonne fin de vins adaptés au marché, ils mettent également en place la vente en commun .

  • 1972 - 1990

    Création des groupements de producteurs qui ont piloté la restructuration du vignoble pour faire de notre Région viticole l’élaborateur déterminant des vins de cépage « Pays d’oc » une « marque collective d’origine » comme tous les signes de qualité que la Coopération soutient.

  • Depuis,

    la Coopération continue son rôle moteur dans l’organisation de la filière. Elle est l’interlocuteur essentiel du marché et des pouvoirs publics locaux et nationaux.

SUIVEZ NOUS

X